One destiny.


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une sortie, et déja une rencontre... Étoile de Foudre.

Aller en bas 
AuteurMessage
Shiver.
Administratrice Multi-Fonctions.
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 23/02/2011
Age : 19
Localisation : Cherchez, cherchez jeunes padawans.

Fiche du Félin
Personnage(s) :
Liens :
Il était une fois... :

MessageSujet: Une sortie, et déja une rencontre... Étoile de Foudre.   Lun 28 Fév - 17:54


« Pour aller de l'avant, il faut prendre du recul, car prendre du recul, c'est prendre de l'élan... »

« Le jour se lève, les nuages approchent, et s'en vont. Le soleil commence à être à son zénith, et Shiver pointe le bout de sa tête, en dehors de la forêt. Que va t-il rencontrer ? »

Shiver était là, assit, comme il se devait. Patient, il regarda les nuages, au-dessus de sa tête, qui bougeaint de droite à gauche. Toujours dans ses rêves. Il imaginait tout ce qui lui était impossible, ce que ne comprenaient pas ses chasseurs. Malgré cela, il leur faisait office d'un très bon dominant. Parfois rêveur, il devait avouer, mais il gardait toujours pour but premier, de mener La Meute à la plus grande des victoires. Le matou se leva. Son pelage brun foncé, brillait au soleil, et lui réchauffait sa chair se trouvant en-dessous. le vent ébouriffa ses poils.

Il avait l'air surpuissant, debout, sur son rocher, le pelage au vent, ébouriffé comme il se le devait. Il cessa alors de regarder les nuages, et leva une de ses pattes. Il lecha cette dernière, de deux ou trois coup de langue, rigoureux. Il sortit ses griffes, et remarqua un arbre, non loin de là. Shiver sauta sur celui-ci, et y planta ses griffes, le plus profondément possible. Il laboura le tronc, raide, immobile. De grandes traces étaient maintenant gravées en son intérieur, à jamais sans doute. Il fit quelques pas, pour se dégouridir les pattes, et s'étira longuement. Le museau en l'air, et la gueule entrouverte, il espèrait trouver des odeurs de gibiers. Rien. Mis à part celle des bipèdes se trouvant non loin de là. Il avança, jusqu'à arriver à la hauteur de buissons.

Ces derniers se mirent à bouger brusquement. Shiver esquissa un sourir. Il se baissa, et éleva sa queue en l'air. Ses griffes grattants le sol, ses pupilles grossisants. Il se mit à sauter aux milieux des buissons. Il donna un coup de griffe, ce qui brisa le coup de la bête. Celle-ci, s'était averée être une souris, cherchant des graines par-ci, par-là. le sang de la pauvre bête, s'était éparpillée partout. Il coula jusqu'aux pattes de Shiver. Cette souris est bien juteuse ma parole.
A peine venait-il de penser, qu'il l'angloutissa aussi rapidement que possible. Il déchira sa peau tendre, et l'avala. Une fois le festin englouti goulument, il entreprit une brève toilette. Un mâle, qui plaît aux femelles, se doit toujours de se faire le plus beau possible, en toutes circonstances. Le pelage de Shiver, était redevenu doux, et soyeux comme avant. Il leva la tête, et observa longuement les alentours. Shiver avait crût entendre un bruit. Rien de grave apprioris. Il se le va péniblement, et continua sa route, là où ses valeureuses pattes l'emmenaient.

Shiver, arriva bientôt devant une clotûre. Sûrement celle d'un nid d'un chat domestique, et de ses bipèdes. A l'intérieur du jardin, Shiver remarqua des plantes médicinales, dont sa Meute, ne pourrait pas se passer. Il regarda autour de lui, et sauta par dessus la barrière. Les herbes se trouvant à l'intérieur, faisaient sa taille. La maison semblait finalement abandonnée, à première vue. Mais, un bipède sortit alors du nid, armé d'objet inconnus. Shiver se précipita sur des graines de pavots, et des prêles, et sortit en courant d'une vitesse incroyable en direction de la barrière. Il ressauta sur cette dernière, et détala à toute vitesse. Les objets avaient fallis l'atteindre, mais il réussit à les éviter de justesse. Il entendit au loin, des cris. Shiver n'osa pas se retourner. Il sentait la bonne odeur, des plantes médicinales, lui chatouiller le museau. Une fois arrivé en sécurité, il s'asseya sur un bosquet d'herbe, et déposa son fardeau de sa gueule. Il se sentait mieux, loin de l'agitation, des bipèdes et des chats errants. Il s'allongea, le souffle court. Shiver avait quelque peu besoin de repos.

Il s'assoupi pendant un court moment, et fût réveillé par un bruit. Identique à celui précédemment. Il se leva aussitôt, et observa les alentours. Reprenant son souffle, il se baissa pour récupèrer ses herbes. Ses yeux bruns, étaient attentifs, au moindre geste. Quand à ses oreilles, attentives au moindre bruit. Que ce soit, celui de tout à l'heure, ou un autre. Le soleil, commençait à venir. Bientôt, ce fût une grande vague de chaleur, qui vint éclairer les sentiers. Il leva son museau, qui fût aussitôt baigné dans la lumière. Les fortes odeurs de fougères, réapparaissaient. Cela faisait du bien à Shiver, de retrouver son environnement, ailleur que sur son territoire. Il s'arrêta, et avait l'impression d'être épié de partout. Comme si, quelqu'un l'observait, l'espionnait. Cette impression, était vraiment désagréable. Il regarda tout autour de lui, et observa très attentivement. Au bout d'un moment, il n'en pouvait plus de cette sensation.

« Qui est là ? Répondez, ou je vais fortement m'énerver ! » Hurla t-il l plus fort possible, pour bien se faire entendre.

Aucune réponse. Shiver, regarda une nouvelle fois, autour de lui. Rien. Il se mit par prudence, en position d'attaque...

________________________



Cadeaux :
 


Dernière édition par Shiver. le Dim 6 Mar - 13:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile de Foudre
Admin mangeuse de Chamallow grillés. *w*
avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 23/02/2011
Age : 20
Localisation : Je ne suis pas dans le frigo. *sifflote*

Fiche du Félin
Personnage(s) :
Liens :
Il était une fois... :

MessageSujet: Re: Une sortie, et déja une rencontre... Étoile de Foudre.   Mer 2 Mar - 0:54


Étoile de Foudre leva le museau vers le ciel, les yeux fermé, le pelage ébouriffé par le vent. Elle était allongée là, sur un pierre chauffée par le soleil. Elle entrouvrit les yeux et se leva doucement. La grande féline s'ébroua et s'assit pour entreprendre une bonne toilette. Elle se lécha les pattes puis les passa derrière ses oreilles, remit son pelage en place sur son échine et s'étira de tout son long. Elle bâilla à s'en décrocher la mâchoire et sauta de son petit rocher. Elle marcha à la recherche de quoi se remplir l'estomac mais un bruit attira son attention. Elle dressa les oreilles à l'affut du moindre bruit. Mais plus rien. Étoile de Foudre huma l'air et sentit comme une odeur de chat. Une odeur de chat qu'elle n'avait jamais sentit. Ils étaient plusieurs.

Étoile de Foudre se dirigea vers le bruit qu'elle avait entendu et surtout vers l'odeur des chats. Elle trottina derrière l'odeur à l'affut du première qui tenterai un attaque. Soudain, elle aperçue plusieurs silhouettes. Toutes de chats. Ils étaient maigres, squelettiques, je dirai. Ils ne devaient pas être bien nourris. La féline ne voulait pas s'attirer d'ennuis, elle fit donc demi-tour. Mais elle entendit un miaulement poussé par un chat en colère. Elle dressa les oreilles puis tourna la tête vers le lieu du bruit. Elle sauta sur la branche d'un arbre et plissa les yeux. Rien. Alors elle rebroussa chemin. Une clochette ce fit entendre à son tour. Étoile de Foudre écarquilla les yeux et fit volte-face. Un chien !

La bestiole n'était même pas tenu en laisse, Étoile de Foudre grimpa dans un arbre et s'y cacha le temps que lui et son maître passe leur chemin. Elle descendit quand elle ne les voyait plus puis se mit à courir pour ne pas les recroiser. Elle était atterri on ne sait pas trop où. Il y avait de l'herbe partout, rasée. Tous les brins étaient coupés à la même hauteur. Il y avait une sorte de minuscule nid de bipède en hauteur, sur un piqué. Tout ça en bois. Et un petit rond pour laisser entrer je ne sais quoi. Étoile de Foudre sursauta en entendant une voix de bipède. Il l'avait vu. Il se mit à s'approcher d'elle mais Étoile de Foudre prit la fuite avant qu'il ai pu l'attraper. Elle se mit à courir, son cœur battait la chamade, jamais elle n'aurai voulu fini le restant de ses jours dans un nid de bipède à manger des croquettes et de la pâtée pour chat. Quand elle s'arrêta de courir, elle aperçue de nouveau ces silhouette étranges. C'était des chats différents, mais ils avaient la même odeur que les précédents. On dirait qu'il se rejoignent tous au même endroit. Étoile de Foudre décida de les suivre, malgré que la curiosité soit un vilain défaut. Elle se tapit au sol et rampa à la poursuite des intrus.

Elle s'arrêta quand elle les vit tous accroupit, comme si il guettait tous la même chose. Ils encerclaient quelque chose. Étoile de Foudre huma l'air encore une fois et distingua une odeur étrange. Un autre chat, mais pas de la même bande. C'est lui qu'ils encerclaient. Elle s'approcha doucement sans se faire remarquer. Le chat encerclait était tout fin, c'était un magnifique mâle qui s'entretenait parfaitement. Il était brun, et avait de longue et grande oreilles dressées. Étoile de Foudre recula et grimpa dans un arbre. La queue pendante, elle le fixait et attendait que les chats lui sautent dessus. Mais non, elle ne ferai jamais ça, elle le fixa aussi longtemps qu'elle le pu, car en général, un chat sait quand on le regarde, et il sait aussi toujours d'où. Elle voulait lui faire un signe, l'aider, mais rien, il ne la voyait pas, ou apparemment, il n'avait pas fait attention à elle. Elle balança sa queue à droite à gauche doucement pour lui faire signe. La discrétion d'Étoile de Foudre était trop abusée pour qu'il la voit. En même temps, elle ne voulait pas que les chats errants la repèrent, mais ils pouvaient lui sauter dessus à tout moment. Elle sauta donc en pleins milieu de la clairière aux côté du matou brun et se mit en position d'attaque.

________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-onedestiny.forums-actifs.com
Shiver.
Administratrice Multi-Fonctions.
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 23/02/2011
Age : 19
Localisation : Cherchez, cherchez jeunes padawans.

Fiche du Félin
Personnage(s) :
Liens :
Il était une fois... :

MessageSujet: Re: Une sortie, et déja une rencontre... Étoile de Foudre.   Dim 6 Mar - 13:48


« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu... »

« Des chats, des chats errants m'encerclent. La peur s'empare de moi. Mais très vite je trouve un plan. Qui aurait pu marcher si cette femelle n'avait pas intervenu. Tant pis, il en est ainsi. La peur n'est plus du tout là à présent, depuis un bon moment. Je lance le combat, et je compte gagner. Quoi qu'il arrive... »

Shiver était très dérangé par cette sensation vraiment désagréable. Le matou se mit en position d'attaque, prêt à bondir dans les fourrées. Il n'eu même pas le temps de se retourner, qu'il était encerclé par des chats errants. Dans ses yeux brillait la rage, et la détermination. Bien sûr qu'il allait arriver à bout de cette Bande de chats errants. Il faisait parti de La Meute, il se devait de gagner. Et, s'il était blessé, il possèdait une grande Chasseuse-Guérisseuse, possèdant pleins de savoir. Il serait vite remit sur pattes. Regardant droit dans les yeux, les matous arrivés, il semblait leur montrer qu'il ne lacherait rien. Shiver labourait la terre ferme de ses griffes bien acérées. Heureusement qu'il avait eu le temps de les aiguiser sur un arbre un peu plus tôt. Il donna un coup de langue rigoureu à sa patte, et se remit en position de départ. Que pouvait-il faire ? Leur foncer dedans, et attaquer comme une brute, sans même réfléchir ? Non, il fallait attaquer avec logique. Une logique qui ne louperait pas. Ils formaient un cercle autour de lui, s'il s'échappait, les chats errants le retiendrait. Mais, un peu plus loin, un arbre se tenait devant lui. Peut-être qu'il pouvait grimper dessus, et sauter plus loin pour s'échapper sain et sauf. Hum... Ce pouvait être un bon plan, une bonne solution pour échapper à ces chats.

Quand Shiver se mit à réfléchir de la façon dont il allait sauter en direction de l'arbre, la sensation refit surface. Ca y est. Il se ressentait épier. Cette fois-ci, cela venait seulemnt en direction de l'arbre où il comptait sauter. Peut-être le chef de la Bande. Peut-être formrnt-ils désormais un Clan, pour détruirent tous les chats de la forêt et partout ailleurs. Non. Shiver se faisait beaucoup trop d'idées. Son but était de s'échapper d'ici. Ne l'oublions surtout pas. Mais, cette sensation, était plus que gênante. Comment réfléchir en sa compagnie... Les chats errants ne ressentaient pas cela. Ils n'éprouvaient rien, et souhaitaient simplement tuer un chat innocent. Innocent peut-être, mais il allait se battre jusqu'à sa mort s'il le devait. Pourquoi abandonner lorsque l'on a une chance de gagner. Même une petite chance. Dans les cas, nous pouvons mourrir. Alors autant tenter le coup. Et voir si cela marche. Bon, Shiver allait donc sauter dans l'arbre, et descendre de celui-ci, par le côté où les chats ne se trouveraient pas. Pour ensuite, courrir à en perdre ses pattes vers les Bipèdes. Vers les Bipèdes. Oui. Si courrait au cap, les chats risqueraient de le suivre. Donc, une attaque allait se produire dans sa Meute? Alors autant les emmener près des Bipèdes, pour s'en débarrasser.

Shiver prit son élan, et se positionna bien comme il le fallait. Au moment pile où il allait sauter, une ombre arriva en courrant dans sa direction. Une ombre fine, mais un pelage très épais. L'ombre devint ensuite une femelle, se tenant à ses côtés. Obliger de réfuser de sauter pour sauver sa peau, risquant de laisser mourrir cette femelle, Shiver reprit sa position de départ. Cette femelle était musclée, mais belle. Gracieuse. Son pelage était hors du commun. Noir, tirant quelques reflets bleus. Long, très long. Elle ne devait pas craindre le froid par un hiver des plus glacial. Shiver la regarda, se demandant ce qu'elle faisait ici. Elle n'aurait pas dû venir. Maintenant, il était trops tard pour mettre au point son plan. Même en se battant très courageusement, ils allaient sans doute mourrir. A moins qu'elle ne soit le chef d'un Clan, ayant donc logiquement neuf vies, ils n'allaient tous les deux pas faire long feu. Mais, Shiver même n'était pas croyant au Clan des Étoiles, ce Clan que ces chats admiraient tant, ce Clan qui était censsé être leur ancêtres les surveillants des dangers de la forêt. Shiver possèdait tout de même neuf vies. Le rituelle n'était pas le même, mais l'ancien dominant, la nuit de sa mort, vient dans les rêves du nouveau meneur, et lui accorde donc neuf vies.

Shiver regarda la femelle. Elle se mettait en position d'attaque. Il n'osa pas parler, ce n'était pas le moment, mais il devait savoir ce qu'elle comptait faire. Comment comptait-elle se battre. Toujours en sa position, il lui parla sans la regarder. Il devait malgré tout surveiller ses ennemis.

« Que fais-tu ici ? Qui es-tu ? Et comment compte-tu te battre ? »

Ces questions resterent sans réponses, Shiver poussa un miaulement aigü, et se plongea dans la masse de chats errants. Le combat était désormais lancé. Ils ne pouvaient plus reculer. En espèrant gagner ce combat, et revenir sain et sauf...

________________________



Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile de Foudre
Admin mangeuse de Chamallow grillés. *w*
avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 23/02/2011
Age : 20
Localisation : Je ne suis pas dans le frigo. *sifflote*

Fiche du Félin
Personnage(s) :
Liens :
Il était une fois... :

MessageSujet: Re: Une sortie, et déja une rencontre... Étoile de Foudre.   Dim 6 Mar - 20:16

É.toile de Foudre avait sauté du haut de son arbre, au côté de ce chat, étrange et inconnu de la féline. Serait-il un ennemi du Clan de la Rivière un jour ? Ou juste son allié ? Ou n'allait-elle tout simplement ne plus jamais le revoir. La chatte aux reflets bleus s'accroupit en position d'attaque, apercevant très bien les questions que se posait le félin à ces côté. Il avait l'air de réfléchir à un plan, et Étoile de Foudre faisait de même. Elle montra les crocs à ses assaillants qui s'approchaient en faisant rouler leur pelage sur leurs maigres épaules, les crocs découverts, les oreilles dressées en avant, le pelage hérissé. Ils étaient une dizaine, mais pour la Chef de Clan, ils étaient au moins mille. Ce doit être la sensation que l'ont ressent quand on a l'impression de n'avoir aucune chance face à d'autres adversaires. Le matou noir apercevait dans les yeux des boule de poils errantes de la haine, de la colère, et surtout de la faim, il en mourrait. Prévoyaient-ils de tuer les deux matous au milieu de la clairière pour ensuite en faire leur repas. Étoile de Foudre ravala sa salive à cette idée. Elle voyait que l'autre félin brun réfléchissait toujours alors elle ferma les yeux et se mit à penser à une stratégie efficace.

Q.uelque attira son attention et lui fit ouvrir les yeux, le matou à ses côté lui posait des questions sans même la regarder. Elle voulu y répondre mais s'en empêcha. Pourquoi donnerait-elle des informations sur son identité à un chat qu'elle ne connaissait absolument pas et qu'elle n'était même pas sûre de revoir. Elle ravala sa réponse et l'ignora. Les chats avaient cessés d'avancer. Avaient-ils peur ? Ça m'étonnerai ! Pourquoi avoir peur de deux chats innocents qui ne demandaient qu'à s'enfuir. L'odeur de la peur se sentait dans la clairière. Étoile de Foudre pensa au quelques minutes plus tôt, où elle se reposait encore tranquillement sur ce rocher lisse et réchauffé par les doux rayons du soleil qui avait à présent disparus. Soudain, elle se demanda pourquoi elle avait sauté de cette arbre. Après tout, c'était son problème à ce matou ! Elle éternua de dégout et fronça le museau. Peu après, elle entendit un miaulement de rage. Le matou qui se tenait à côté d'elle il y a deux secondes à peine avait déboulé la pente vers les chats errants, apparemment pour les attaquer.

É.toile de Foudre feula sur un chat qui lui sauta dessus avant même qu'elle ai eu le temps de dire ouf. Elle roula sur le côté pour se débarrasser de son assaillant et le fit rouler sur ses propres pattes. Il tomba au sol et Étoile de Foudre lui mordit la gorge de toute ses forces. Mais un autre chat plus gros que le précédent lui bondit sur le dos. Elle hurla de douleur et tambourina le ventre du félin à grands coups de pattes. Elle regretta aussitôt l'acte du félin qu'elle avait voulu aider, qu'elle ne voyait plus, d'ailleurs. Avait-il fuit ? Étoile de Foudre n'en savait rien. Cette question qu'elle venait de se poser lui avait fait oublier le combat. Elle évita de justesse qu'on la fasse tomber et sauta sur un chat gris, maigre, ses côtes transperçaient presque sa peau très fine. Ces chats sont vraiment en piteux état ! Elle l'envoya dans une petite corniche et ne le vit pas se relever. Un autre chat, un plus petit, mais moins maigre lui sauta dessus à son tour, elle lui griffa le visage avant même qu'il n'est pu la toucher. Elle feula sur le matou qui s'enfuyait en courant. Un hurlement de rage familier attira son attention. C'était le chat de tout à l'heure, celui qui était seul au milieu de la clairière il y a quelques minutes. Elle ne réussit pas à l'entrevoir et continua le combat.

Elle s'arrêta pour souffler et reçut un coup de patte qui l'aveugla et la fit tomber en dévalant toute la pente. Elle se sentit rouler sur elle même et retomber lourdement. Elle tenta de se relever mais retomba aussitôt. Un chat déboula la pente, il s'approchait d'elle. Cette fois, c'était la fin, Étoile de Foudre avait le souffle coupé. Cette chute l'avait gravement touchée. Elle ferma les yeux et attendit que son sort s'abatte sur elle.

________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-onedestiny.forums-actifs.com
Shiver.
Administratrice Multi-Fonctions.
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 23/02/2011
Age : 19
Localisation : Cherchez, cherchez jeunes padawans.

Fiche du Félin
Personnage(s) :
Liens :
Il était une fois... :

MessageSujet: Re: Une sortie, et déja une rencontre... Étoile de Foudre.   Lun 7 Mar - 22:30


« Vaut mieux crever en se battant, plutôt que de crever normalement... »

Shiver avait finalement lancé le combat, avec un miaulement de rage. Les chats errants semblaient très fatigués, mais ne voulaient rien lacher, ils commençaient à attaquer. Les chats sautaient de partout, comme une vague énorme, les noyant parmis eux. Shiver aperçut un ennemi l'attaquer de plein fouet. Celui-ci lui griffait la tête de toutes ses forces. Le matou brun eu le temps de riposter, et prit l'avantage sur sa position. Il pouvait lui labourer le ventre. Essayant de le blesser grièvement, faisant des entailles sans doute marquées à jamais. Le matou s'enfuit en courant à travers bois, détalant comme une brute. Un autre ennemi se prit à lui, lui sautant sur l'échine, et s'accrochant comme une sensu. Ses griffes s'enfonçèrent dans son pelage brun moucheté, lui procurant une douleur infernale. Ce devait être une femelle. Le mâle essaya en vain de se débarrasser d'elle, mais elle ne comptait rien lacher. Coriace pour une femelle.Shiver fit alors quelques bonds, pour qu'elle puisse lacher prise, mais ses griffes restèrent enfoncées. Plus violent alors, il se roula par terre, et lui laboura le ventre. Celle-ci se sentit obligée de prendre fuite. Cette fois-ci, Shiver attaqua. Un mâle qui semblait costaud. Il lui sauta dessus par surprise, et lui mordit le cou de ses crocs acérés.

Sans pitié pour eux, il y mettait toute ses forces. Du sang commençait à couler, et le matou brun lui griffait le visage. Le chat s'enfuya en courant rejoindre l'autre un peu plus tôt. Shiver n'y voyait plus rien dans toute cette foule de chats errants. Cherchant des yeux la femelle venut lui donner de l'aide, il ne la trouvait pas. S'était-elle enfuit ? Ou bien était-elle gravement blessée dans un endroit de la forêt ? Rien. Que des corps de chats, souffrants, agonisants, du sang partout. Comment s'en sortir sain et sauf. A deux contre toute une bande, mais comment faire. Surtout si la femelle avait disparu, il devait absolument la trouver. Faisant très attention aux chats qui se battaient même entre eux. Un grand combat avait donc été lancé. Faisant quelques pas, se cachant dans les herbes et les buissons, pour éviter un ennemi, Shiver se fiait à son odorat. Une odeur, bien connu. Connu depuis très peu, mais cette odeur quand même. Celle de la femelle, celle qui n'avait pas annoncée son prénom, d'où elle venait. Elle. Mais, dès leur rencontre, Shiver était préoccupé par les chats les encerclants tel du gibier. Et pour cause, il n'avait pas sentit à son odeur, qu'elle appartenait au Clan de la Rivière. Lui, peut-être de La Meute, connaissaît tout de même les Clans. Ses ennemis.

Suivant cette odeur, Shiver arriva dans un recoins, où quelques corps gisaient sur le sol de la terre ferme. Du sang, un peu de sang autour venait se mêler à tout cela. Et, un autre corp. Un autre parmis ceux des ennemis attaqués. Un corp avec un coeur pur, un coeur sain. Celui de la femelle au pelage noir. La peur se faisait sentir au sein de la forêt. La peur, et la mort aussi. Les deux félins avaient tout de même prouvés leur courage en combattants un nombre pas mal d'intrus. Le mâle au pelage brun moucheté, vint s'assoir aux côtés de la femelle. Elle semblait fatiguée, très fatiguée. Et, ses yeux se fermèrent peu à peu. Non, elle n'était pas en train de.... Non. Elle s'en va, elle part. Elle devait sûrement être en train de mourrir. Mais c'est horrible. Elle s'est battu pour l'aider. Lui. Shiver. Dominant de sa Meute. Un mâle comme les autres, peut-être un peu plus sadique, mais comme les autres. Elle la sentit tombée, tombée progressivement. Mais, au môment où elle venait de s'endormir, celle-ci se réveilla. Ses yeux s'ouvraient, son coeur battait très normalement. Ses yeux brillaient de rage, et de ruse. Shiver la regarda, et lui demanda.

« Tu... Tu... Tu es le Chef du Clan de la Rivière ? Ca alors. Et... tu es venu m'aider, me sauver ? Comment... »

Shiver lui prit sa patte, et lui expliqua la situation. Lui lèchant l'oreille pour qu'elle se lève, le mâle lui murmura.

« C'est dangereux ici, je sais qu'on aurais pus nous battrent, et peut-être par miracle gagner, mais c'est dangereux ici. Ils nous faut fuir, et rien d'autre. Ils nous est impossible de continuer ainsi. Nous ne perdrons pas notre dignité, et notre courage pour cela, ne t'inquiète pas. Alors, souhaite-tu rester ici, et te battre jusqu'à ta dernière vie, ou bien abandonner, et retourner saine et sauve dans ton Clan ? »

Cette question, la question ultime. Souhaitait-elle rester, pour prouver sa bravoure, son courage, ainsi pour garder sa dignité. Ou bien se sauver, s'enfuir, et ainsi rester en vie, et retrouner à ses occupations habituelles. Quoi qu'elle décide, Shiver fera de même. Il pouvait se battre à en crever. Ou bien s'enfuir et ne rien n'y perdre. Il s'en foutait de sa dignité. Son courage, se trouvait dans son coeur. Et il l'avait bien suffisement prouvé auprès de tous. Sa Meute, et les Clans. Même peut-être d'autres chats, intrus. Voila, la décision. Une décision. Choisir...

________________________



Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile de Foudre
Admin mangeuse de Chamallow grillés. *w*
avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 23/02/2011
Age : 20
Localisation : Je ne suis pas dans le frigo. *sifflote*

Fiche du Félin
Personnage(s) :
Liens :
Il était une fois... :

MessageSujet: Re: Une sortie, et déja une rencontre... Étoile de Foudre.   Mar 22 Mar - 22:08

Étoile de Foudre haletait. A bout de souffle, même après avoir perdu une vie, elle était toujours épuisée. Elle sentit presque ses battes se dérober sous elle. Car elle tremblait, les yeux écarquillés, malgré la compagnie de ce félin, qui l'avait aidée et s'était montré affectueux avec elle. Elle ferma les yeux et les rouvrit aussitôt, plus calme, elle avait entendu la question du félin et s'abstenait de répondre. Mais, pourquoi resterai-t-elle dans cet endroit, à présent couvert de sang, là où l'herbe si fraiche, si verte il y a quelques minutes étaient devenu rouge et poisseuse. Des touffes de poils s'emmêlaient parmi ces brindilles de pelouse et le ciel était devenu gris, après ce si beau soleil dont Étoile de Foudre profitait il n'y a pas si longtemps. Mais pour la femelle, cela faisait une éternité. Dois-je fuir ? Rejoindre les miens et courir le risque d'attirer ces sales chats errants jusqu'à mon camp. Devrait-elle tenter et partir en courant ? Et si un seul d'entre eux la suivait, ce serai peut-être la fin ? Il attirerai tous ces abrutis de boules de poils jusqu'au camp et tuerai les petits ! Ils sont nombreux, autant qu'un Clan entier, et fort, affamés, sadiques, cruels et sans cœur. Ces chats sont comme des machines. Soudain Étoile de Foudre se figea, une idée lui parvint et elle sourit malicieusement.

Ces chats sont tous là, regroupés, ensemble, oui. C'est sûr. La théorie d'Étoile de Foudre était surement vraie. Tant de chats, qui se dirige eux-même, tout seul ? Impossible, ils ont un chef. LE Chef. Il est quelque part et sans lui ces matous ne sont rien. Peut-être est-il plus gros que les autres chats ? Comment le trouver parmi ces nombreux pelages crasseux et couvert de sang ? Il allait falloir réfléchir et très vite. Étoile de Foudre baissa la tête et ferma les yeux un moment. Un chat dirige toutes ces stupides cervelles de souris, il dois y avoir un signe... Oh, Clan des Étoiles, envoyez-moi un signe ! J'ai besoin d'aide ! Comment le retrouver ? C'est impossible. Étoile de Foudre avait toujours les yeux fermés et elle sentit ses pattes se dérober sous elle. Elle s'était retrouvée dans un endroit géant et noir. On ne voyait rien, rien de rien. Pas une seule lueur de lumière qui pourrait éclairer la femelle. Elle se leva sur ses pattes arrière et huma l'air. Une odeur très familière lui chatouilla les narines. C'était celle d'Étoile Scintillante. L'ancienne chef du Clan de la Rivière, mais aussi sa mère adoptive. Pendant un large bout de temps de son enfance, Étoile de Foudre croyait que cette belle femelle gris perle était sa mère, mais c'était faux... La chatte s'approcha d'elle et posa son museau sur son front. Étoile de Foudre baissa la tête.

_Étoile de Foudre, regarde par terre. Lui murmura la vielle chatte.

Étoile de Foudre baissa la tête et sentit de l'eau se glisser entres chacune de ses griffes. Un ruban d'eau traversait cette espace si vide et si lugubre. Elle leva la patte et vit des taches rousses dans l'eau. Du sable ? Non, des galets, orange, roux comme le pelage d'un chat. Soudain elle rouvrit les yeux dans la clairière où elle s'était battu. Que voulait dire ce signe ? Quand Étoile de Foudre avait baissé la tête puis relevée, sa mère adoptive n'était plus là. Qu'avait-elle voulu lui montrer ? Étoile de Foudre se remémora sa vision et leva la tête. Ce félin moucheté était toujours à ses côtés, attendant une réponse. Elle se leva et lui lança un regard de désespoir. Avait-il comprit qu'elle avait reçu une vision ? Étoile de Foudre se mit à courir parmi les chats errants sans se faire toucher ou attraper, elle devait trouver le Chef de cet bande de sauvages. Elle couru longtemps. Ou elle en avait l'impression. Ses pattes l'entrainaient toutes seules malgré la fatigue qui rongeait la Chef de Clan. Elle couru, tête basse, les yeux plissés et les oreilles plaquées sur sa nuque. Elle freina et leva le museau avant de humer l'air. Une odeur étrange, différente lui parvint dans son museau. Elle cracha de dégoût en sentant cette odeur pourrie puis sauta sur une butte de terre. Elle leva la tête vers un rocher et aperçu un mâle très très étrange. Elle n'avait jamais vu un pelage aussi étrange. Il était gris, presque bleu, comme de l'eau et il était constellés de petites taches rousses sur tout le long de son dos. Étoile de Foudre se figea. Les galets roux dans l'eau bleu !

Ce chat dirigeaient tous ces matous errants assoiffés de sang. Comment le tuer, il était plus gros que n'importe quel chat dans cette clairière...
Toute seule, Étoile de Foudre n'y arriverai jamais.

________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-onedestiny.forums-actifs.com
Shiver.
Administratrice Multi-Fonctions.
avatar

Messages : 426
Date d'inscription : 23/02/2011
Age : 19
Localisation : Cherchez, cherchez jeunes padawans.

Fiche du Félin
Personnage(s) :
Liens :
Il était une fois... :

MessageSujet: Re: Une sortie, et déja une rencontre... Étoile de Foudre.   Mer 23 Mar - 16:03


« Se battre est la plus belle des preuves de courage... »

« Un combat. Qu'est-ce en réalité ? Rien, une perte de temps. Pour certains. Et pour d'autres, une façon parmi des millards de montrer et prouver son courage, à son entourage. Mais, comment se battre sans courage. Tout le monde en possède, mais pas tout le monde l'utilise. Il faut prendre sur soit. Et courrir, courrir. Ne jamais s'arrêter, en prenant son élan. Foncer dans le tat, sans s'arrêter, et espèrer de tout coeur de se battre à fond. Gagner n'est pas là la chose la plus importante dans un combat. C'est sûrement l'une des dernières. A quoi sert vraiment de gagner ? A rien. Alors pourquoi souvent, tous veulent gagner ? Ils ne comprennent pas que ce n'est pas important. Et que cela est vraiment stupide. Gagner, d'accord. Cela peut-être bien, amusant. La fierté monte. Mais, quand on perd, cela ne sert à rien de s'énerver. De pleurer sa défaite. Dans un combat, une règle d'or, ne jamais faire mal. Ce qui est absolument impossible. Comment se battre ainsi ? L'art de se battre parfaitement, sans blesser personne n'existe pas. Pas dans ce monde, monde si cruel etr injuste envers nous. Des gens se battent pour la vie, et perdent. Tandis que certains, n'en font rien. Se contre-fiche de ce petit joyaux leur étant offert. Cette vie, la perdre ne leur ferait pas grand chose. Ce qu'il pense, mais, le jour où cela arrivera, ils seront plus que tristent . Et, à ce moment là, il n'auront que leur yeux pour pleurer. Ceux là, ne font rien. Absolument rien. N'agissent et ne réagissent pas. Et pouratnt, c'est souvent ceux là qui gagnent dans un combat... »


○• Shiver attendait la réponse de la femelle. Elle haletait toujours autant, et semblait tout de même fatiguée. Lui aussi, se sentait faiblir. Mais ce n'était pas le moment de lacher voyons ! Il la regarda droit dans les yeux. Certains chats errants se battaient entre eux, tellement ils étaient nombreux. Que faire ? Shiver souffrait de son épaule. Il n'avait rien sentit quand son ennemi l'avait touché de plein fouet, mais c'était maintenant qu'il ressentait la douleur. Il s'avança d'un peu plus près de la femelle en boitillant. Du sang coulait de son épaule affaiblit. La femelle se trouvant en face de lui, referma ses yeux. Mais que lui arrivait-elle encore une fois ? Elle n'allait tout de même pas perdre une deuxième vie. Non, pas si facilement. Pas si peu de temps après avoir perdue la dernière. Shiver resta un petit moment en face d'elle, et la regarda. En espèrant qu'elle se réveille bien assez tôt. Le mâle moucheté se tourna derrrière lui. Un de ses ennemis l'avait attqué sur le dos. Il ne lachait pas prise. Plantant ses griffes bien acérées dans sa nuque, Shiver poussa un cri de douleur. Ses yeux était emplis de haine,il n'allait pas se laisser faire. Se débatant comme il pouvait, il essayait de faire lacher prise à son assayant. Aucune réaction de sa part. Il était lourd, lourd. Shiver avait du mal à s'en débarasser. Puis, il roula avec toutes ses forces par terre, et engagea un combat des plus cruel. Il roula au sol avec lui, puis lui mordit le coup de toutes ses dents. Son ennemi cria de douleur, et se dabattait comme il pouvait. Ne lachant rien, le beau mâle lui lacéra le ventre, avec ses pattes arrières.

○• Shiver le tenait tellement fort, qu'il ne bougeait plus. Il lui avait fait du mal, il allait le payer. Le foudroyant du regard, il roula sur la terre, et s'éloigan de lui. Il prit de l'élan, et lui sauta dessus. Le matou tomba au sol, et n'eut pas le temps de s'échapper. Sur l'herbe, gisait un corp, couvert de sang. Inerte. J'avais bien dit qu'il allait le payer...Pensa t'il. Heureux de lui, il sentit ses forces lui revenirent peu à peu. Puis, il repensa à la femelle, qu'il avait laissée. En espèrant qu'il ne lui soit rien arrivée, il coura en sa direction. Là où il l'avait laissée, plus rien. Son odeur n'était plus aussi forte qu'avant. Et... Et si ses ennemis l'avaient emmenée ailleurs. il comptait peut-être la tuer. Tous contre elle, ils allaient à coup sûr, sans même réfléchir gagner. Jetant un oeil inquiet à l'assemblée de chats errants, il essaya de reconnaître parmi cette foule le Che du Clan de la Rivière. Il regarda un petit moment, puis distingua au loin, une boule de poil bleue, noire. Prenant tout son courage, Shiver fonça droit dans la masse énorme de chats. Il ne regarda pas autour de lui, et fonça comme un fou. Il avait rejoint la femelle. Elle semblait briller de nouveau. Sa détermination était revenue. Elle le regarda un cours instant. Shiver crût qu'elle avait perdue une nouvelle vie, mais douta aussitôt de cette idée. Comment le pouvait-elle, juste après en avoir perdue une... Avait-elle reçu une vision, un message du Clan des Étoiles ? Elle repartit de nouveau, en courant le plus vite possible. Shiver la suivait, comme son ombre. Évitant les arbres, et ennemis.

○• Ils arrivèrent près d'un gros matou. Qui faisait trois fois la taille d'un bon gros chat. Comment cela était-ce possible ? Il... Il possédait un pelage des plus extraordinaires. Un pelage gris perle. Gris roche. Et, il était moucheté de quelques taches rousses. Très impressionnant, il ne valait mieux ne pas s'approcher de trop de lui. Shiver recula, puis le regarda das les yeux. Il avait peur, oui. Peur de lui. Mais, il réavança, et regarda cette bête monstrueuse. La femelle du Clan de la Rivière ne pensait tout de même pas se battre contre lui. Si... Si seulement quelqu'un leur venait en aide. La Meute, ou un Clan. Peut importante, il leur fallait de l'aide, et plus vite que ça.

« Tu.... Tu... Ne veux tout de même pas te confronter à.... Lui ! Dit-il avec horreur et stupéfaction.Tu... Tu pense que... C'est le chef de cette bande de félins errants dégénerés ?

○• Mais... Oui ! Pourquoi n'y avait-il pas pensé avant ? Il fallait sans nuls doutes, le battre, comme ça, ces ennemis s'enfuiront loin, très loin. Shiver, reprit encore une fois de son courage. Ils allaient se battrent. Même s'ils n'avaient que très peu de chance de gagner ce combat. Courage...

________________________



Cadeaux :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile de Foudre
Admin mangeuse de Chamallow grillés. *w*
avatar

Messages : 189
Date d'inscription : 23/02/2011
Age : 20
Localisation : Je ne suis pas dans le frigo. *sifflote*

Fiche du Félin
Personnage(s) :
Liens :
Il était une fois... :

MessageSujet: Re: Une sortie, et déja une rencontre... Étoile de Foudre.   Mer 23 Mar - 22:28

Étoile de Foudre avait reçu cette étrange vision venant du Clan des Étoiles il y a peu de temps. Ses ancêtres lui laissaient souvent des messages mais jamais elle ne les résolvait aussi vite. Elle s'avança un peu plus près du gros chat à l'étrange pelage et s'arrêta net. Elle se figea, son sang se glaça dans ses veines. Le gros matou avait tourné la tête comme une machine. Ses yeux ambrés fixait la femelle, il se tourna et avança lentement. Étoile de Foudre recula, la colère se reflétait dans les yeux brillants du félin gris qui s'approchait de plus en plus rapidement. Elle savait que même à deux, cet énorme boule de poils allait être dur à anéantir. Elle secoua la tête et recula elle aussi de plus en plus vite. Près à bondir, le gros chat banda ses muscles et s'accroupit. Étoile de Foudre écarquilla les yeux ne sachant que faire. Est-ce la fin ? Non, Étoile de Foudre avait de toute manière plusieurs vie, mais qui dit qu'elle ne les perdrai pas toutes d'un seul coup. Ce chat errant était sans doute capable d'un tel massacre. Elle baissa la tête et ferma les yeux puis elle fonça sur le chat qui s'approchait. Elle courra vers le gros chat et heurta son front avec le sien.

Étoile de Foudre avait connu pire. Du moins elle le pense. Dans sa vie, elle avait fait preuve de courage et de loyauté. Elle a toujours servit son Clan comme elle le pouvait. Sans pour autant avoir voulu être la meilleure guerrière du Clan, elle s'est bien débrouillé pour arriver à devenir un Chef. Le soleil avait disparu et des gouttes de pluies commencèrent à tomber tel des pics pointues sur les nombreux pelages de félins vivants tout comme morts. Dissimulant quelques taches de sang, la pluie tombait de plus en plus fort et commençait à faire mal à la peau des matous. Tous se battaient. Certains même entre-eux, alors qu'ils étaient unis à la base. Pourquoi un tel désastre était-il arrivé ? Qu'est ce qu'on avait bien pu faire d'aussi mal au Clan des Étoiles pour qu'il nous envoie cette bande de brutes. Imaginez-vous bien qu'ils n'étaient que deux à battre ces nombreux chats qui donnaient l'impression d'être des milliers face à nos deux chats qui se battaient sans relâche. Étoile de Foudre avait peut-être eu tord d'écouter sa curiosité. Mais en même temps, quel aurait été le sort du félin moucheté si il avait été seul contre tous ces chats errants ? Retirez-vous cette atroce idée de la tête. Étoile de Foudre avait bien fait de se joindre à un chat encerclé par des animaux affamés qui l'aurait sans doute tué sans mal...

Le coup avait frappé fort. Étoile de Foudre était à moitié sonnée, s'efforça de rester debout malgré le choc. Le front du félin adverse était-il fait en pierre ?! C'est ironique, mais quelle force, tout de même ! La femelle noire secoua la tête et leva les yeux, le chat gris et roux ricanait tellement fort qu'Étoile de Foudre n'entendait plus rien. Mais qu'est c'que c'est que ce chat ?! La Chef du Clan de la Rivière bondit sur le côté et voulu mordre le flanc de son adversaire mais en s'en cassa presque les crocs. A présent, sa mâchoire saignait. Elle planta délicatement mais tout de même rapidement ses crocs dans la peau de son assaillant et tira en voulant lui déchirer mais un bout de son pelage étrange se déchira. Étoile de Foudre le cracha et vit comme une double couche ! Un pelage plus noir que la nuit se fit voir. Elle comprit que ce pelage gris et roux n'était qu'une sorte de manteau. Elle écarquilla les yeux et essaya de déchirer le plus de pelage possible. C'est obligatoirement une création de bipède, ce double pelage ! Ils doivent mettre ce genre de chose aux chats et aux chiens domestiques. Quelle horreur, Étoile de Foudre se voyait mal habillée comme un bipède.. Elle cracha de dégoût et mordit de toutes ses forces la queue du chat habillé. Il hurla de douleur et donna un énorme coup de patte à la femelle qui virevolta contre un rocher. Elle se releva immédiatement et bondit sur le dos du chat errant.

Elle gronda de fatigue et tomba au sol. Le chat voulu l'anéantir d'un coup de patte, mais elle réussit à rouler de côté.

_Viens m'aider ! Cria-t-elle au chat moucheté qui l'accompagnait depuis le début de la bataille.

________________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-onedestiny.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une sortie, et déja une rencontre... Étoile de Foudre.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une sortie, et déja une rencontre... Étoile de Foudre.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accouchement difficile. [PV Etoile d'Argent & Étoile de Foudre]
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Yosei, l'étoile du matin
» Sortie de Nausicaä en Blu-Ray au Japon
» Sortie de chez le coiffeur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One destiny. :: Ville des bipèdes-
Sauter vers: